Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Le gouvernement du Québec et l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador conviennent d’un cadre de travail

Montréal, le 27 janvier 2020. – C’est aujourd’hui que se sont réunis, pour une seconde fois, les représentantes et représentants de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) et du gouvernement du Québec afin de poursuivre le travail qui vise la mise en œuvre des recommandations de la Commission d’enquête sur les rapports entre les Autochtones et certains services publics du Québec (commission Viens) et de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA).

Dans la foulée du grand rendez-vous du 17 octobre, la rencontre d’aujourd’hui a permis de dresser le bilan des avancées pour répondre aux recommandations, de poursuivre le dialogue et de convenir d’un cadre de travail concret pour assurer le suivi des 163 recommandations de la commission Viens et de l’ENFFADA.

Les représentants des Premières Nations et du gouvernement du Québec se sont entendus sur une structure axée sur trois priorités, soit les relations, les services et les enjeux politiques.

Par ailleurs, le premier ministre du Québec et l’APNQL ont convenu de tenir une rencontre politique, au printemps prochain, dans le but de bâtir la relation de gouvernement à gouvernement.

Citations :

« Le premier ministre Legault a offert aux Autochtones les excuses du gouvernement québécois au lendemain du rapport du juge Viens. Ces excuses prendront aussi un sens dans le respect de nos processus. Face aux situations inacceptables vécues par les populations autochtones, et en particulier les filles et les femmes, celles-ci se doivent d’avoir justice. »

Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador

« Cette deuxième rencontre nous a permis de poursuivre le travail de collaboration entamé en octobre dernier et de convenir d’un mécanisme qui permettra aux autochtones et au gouvernement de joindre leurs efforts. Je souhaite sincèrement que les recommandations découlant des deux commissions d’enquête aient des suites tangibles. Nous sommes déterminés à améliorer le bien-être des communautés autochtones, tout particulièrement celui des femmes et des enfants. Pour ce faire, nous devons perpétuer nos efforts communs et poursuivre la construction d’une nouvelle relation fructueuse entre nos deux nations. »

Sylvie d’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones

En bref :

  • La commission Viens a déposé son rapport le 30 septembre dernier.
  • Ce rapport comporte 142 recommandations regroupées en cinq grands thèmes : services de police, services de justice, services correctionnels, services de santé et de services sociaux ainsi que services relatifs à la protection de la jeunesse.
  • De son côté, le rapport de l’ENFFADA contient 21 recommandations destinées au gouvernement du Québec.
  • Le rendez-vous du 17 octobre 2019 a permis de déterminer conjointement trois thèmes qui serviront à prioriser la mise en œuvre des recommandations, à savoir le logement, la sécurité et le bien-être des femmes.

À propos de l’APNQL 

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l’organisme régional politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. Suivez l’APNQL sur Twitter @APNQL.

Lien connexe :

Secrétariat à la condition féminine – Enjeux touchant les femmes autochtones

– 30 –

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 27 janvier 2020