Menu Contenu
Secrétariat aux affaires autochtones

Le gouvernement du Québec et les acteurs du milieu autochtone s’unissent dans l’action

Québec, le 17 octobre 2019 – Plusieurs acteurs de changement étaient rassemblés, aujourd’hui, à l’invitation de la ministre responsable des Affaires autochtones, Mme Sylvie D’Amours, pour déterminer un processus de mise en œuvre des recommandations qui découlent de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics et de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA). Il s’agissait notamment d’entamer le dialogue afin de jeter les bases d’un travail de collaboration.

Tenue à Québec, cette première rencontre s’inscrit dans une démarche non partisane et a réuni plusieurs ministres et députés qui ont discuté des constats de ces deux commissions et de leurs différentes recommandations, en accordant une importance particulière aux femmes et aux filles autochtones. Par cette démarche, le gouvernement du Québec renforce sa collaboration avec les Premières Nations et les Inuit en s’engageant à travailler avec eux. Il a d’ailleurs été entendu qu’une seconde rencontre aurait lieu d’ici la fin de l’année 2019 pour poursuivre le dialogue.

Citation :

« Il est plus que temps de passer à l’action. Le message livré par les témoins, devant les deux commissions, est sans équivoque et atteste d’une volonté claire de changer le cours des choses. C’est ensemble, sans plus tarder, qu’il faut travailler en ce sens. Nous sommes un gouvernement ouvert et à l’écoute, et c’est de concert avec les Premières Nations et les Inuit que nous souhaitons travailler pour améliorer la qualité de vie des Autochtones et bâtir une richesse collective dans le respect de nos différences et de nos cultures. »

Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones

La commission Viens et l’ENFFADA en chiffres :

  • La Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics (commission Viens) a déposé son rapport le 30 septembre dernier.
  • Ce rapport comporte 142 recommandations regroupées en cinq grands thèmes : services de police, services de justice, services correctionnels, services de santé et de services sociaux ainsi que services relatifs à la protection de la jeunesse.
  • L’ENFFADA a adressé, de son côté, 21 recommandations ciblées au gouvernement du Québec.

 

Signature gouvernementale
Secrétariat aux affaires autochtones
905, avenue Honoré-Mercier, 1er étage - Québec (Qc)  G1R 5M6 - 418 643-3166
Mise en ligne : 17 octobre 2019